Retour

Montpellier : Un congrès en mouvement !

Ce choix s’est révélé judicieux car thème fédérateur et dont chaque acteur de notre communauté a pu s’emparer, en particulier les groupes sectoriels ; thème transversal si il en est,  d’intérêt pour les chercheurs comme les cliniciens.

Nous avons pu entendre, des exposés au-delà de nos frontières des nanoparticules aux robots, de la dynamique mitochondriale à la fonction musculaire, du sommeil (qui n’est pas sans mouvement) à l’activité cérébrale. Partager, confronter nos idées autour de ces problématiques. Ce sont de ces partages que viennent, nous le savons tous, les réalisations et découvertes les plus originales.

Le modèle proposé doit nous donner des idées pour l’avenir, une thématique transversale qui doit casser les frontières entre nos différents disciplines. La physiologie c’est l’intégration et le retentissement de la fonction d’un organe sur les autres, le dialogue des organes qui doit retentir sur celui dont doivent se saisir nos différentes disciplines.

Pouvoir échanger, partager autour de ces idées, c’est un des vœux que nous pouvons porter pour le futur.

Allons vers la physiologie en mouvement !

Luc Pénicaud, Président du Conseil Scientifique SPBI